Entrez dans la réalité !

 

113 IUT dans toute la France

proposent 685 DUT et

plus de 1400 Licences Professionnelles

 

 

 


  

 

 

 

 

Ce mardi 25 Novembre 2014 se tiendra la première journée nationale des bibliothèques d'IUT. La journée a pour thème "Ce mardi, c'est permis". Les bibliothèques qui participent proposeront des activités telles que des jeux de société, de la musique, des expositions...

 

 

 
13ème Coupe de France des IUT 2015

 

L'IUT du Creusot organisera ce jeudi 12 mars 2015 et pour la 5ème fois la Coupe de France des IUT qui permet aux étudiants des différents IUT de France de s'affronter lors de rencontres sportives.

Nous n'attendons pas moins de 1800 participants pour cette 13ème édition.
Tous les ans, les IUT du Creusot, de Vannes, de Saint-Nazaire d'Illkirch et de Schiltigheim (Strasbourg) viennent en force.
L'année dernière l'IUT de Lyon 1 a remporté le classement général.


Venez nombreux pour défendre votre IUT !


Inscription sur le site de la vie étudiante 71
: http://goo.gl/hSJZfr

 

Facebook : http://goo.gl/nC2fXH

 

 



4ème Rendez-Vous de l'Éducation 

Lors des 4ème rendez-vous de l'éducation organisés par l'AEF à l'occasion du salon APB,  deux tables rondes ont permis de revenir sur quelques évolutions introduites par la loi Fioraso. 

Guillaume Bordry, président de l'ADIUT, participait à celle consacrée aux bacs professionnels et aux bacs technologiques. La question portait sur la responsabilité des acteurs pour une orientation réussie de ces bacheliers. 

Rodolphe Echard, proviseur du lycée Camille Sée de Colmar et représentant du SNPDEN, a convenu qu'une régulation et une organisation des flux étaient nécessaires et a ajouté qu'elles devaient permettre en étant mise en œuvre avec souplesse de conduire les élèves à la réussite. 

Comme l'a fait remarquer Françoise Moulin-Civil, Rectrice de l’académie de Lyon, la réforme du lycée professionnel et du lycée technique vise une augmentation du niveau de qualification qui se traduit tout naturellement par une augmentation des ambitions de poursuite vers l'enseignement supérieur. La Rectrice de l'académie de Lyon a par ailleurs indiqué qu'il n'était pas question d'imposer aux lycées ou aux IUT des quotas d'accès aux STS ou aux DUT. Elle préconise des dispositifs qui s'ajustent aux différentes situations, remarquant qu'il y a parfois un gap entre le nombre de candidats et le nombre d'admis. Il lui semble donc primordial d'établir au cas par cas des diagnostics efficaces. 

Guillaume Bordry a insisté sur la liberté de choix des candidats en soulignant que malgré les efforts faits en direction de tel ou tel type de bachelier en définitive le choix s'effectue selon des critères qui ne correspondent pas seulement à l'origine du baccalauréat. Il serait illusoire de penser que les catégories de bacheliers sont des groupes au comportement homogène en matière  de poursuite d'études : chaque lycéen devant trouver sa voie en fonction de ses ambitions et de son projet. S'il faut être attentif à l'accueil des bacheliers, il faut aussi, si l'on veut accompagner l'augmentation générale du niveau de qualification, se consacrer à la réussite de tous les lycéens. N'avoir comme grille de lecture les seuls chiffres d'entrée dans l'enseignement supérieur ne saurait suffire, la réussite doit être un souci constant et un guide permanent.

C'est aussi pour cela que Jean-Loup Salzmann, président de la CPU et de l’université de ParisNord, a considéré que les dispositifs d'accueil des bacheliers professionnels ne pouvaient être conçus que comme de la haute-couture, c'est-à-dire en tenant compte des particularités des parcours et en étant inventifs dans les modalités pédagogiques. Mais le paradoxe qu'il a souligné c'est aussi que malgré des exemples qui donnent de bons résultats, il est souvent difficile de trouver des candidats. 

Jean-Jacques Dijoux, pour l’AGEFA PME, en guise de conclusion a soulevé l'importance que les formations ne soient pas porteuses du geste professionnel mais bien d'une culture professionnelle, c’est-à-dire qu’elles soient moins de simples formations utilitaires qu’une capacité pour les jeunes à évoluer et à trouver leur place dans l’entreprise.

 


 

On parle des IUT !

 

A la radio:

 

"Les IUT sont-ils réellement démocratiques?"

 

Interview de Guillaume BORDRY, Président de l'ADIUT, sur France Info, le 10 Septembre 2013:

 

"L'important pour les IUT est ce mélange de publics (bacs technologiques et généraux)  à l'intérieur des IUT car ce sont des profils très différents et ces profils s'enrichissent."

 

Ecoutez l'intégralité de l'interview ici.

 

 

Dans la presse:          

 

  

"Les IUT plus efficaces que les grandes écoles pour trouver un job ?"

 

 

"Selon le baromètre annuel publié par le cabinet Deloitte, un quart des diplômés d'un IUT ont trouvé un emploi en moins d'une semaine."

 

Voir l'article en intégralité.

 

 

 

"Les Bac+2 plus vite embauchés"

 

"Conclusion de l'étude Deloitte: les diplômés d'IUT et les titulaires de licence sont plus rapidement embauchés que les autres."

 

Voir l'article.

 

 

"Les IUT sont tous sauf vides"

 

"Président de l'Association des Directeurs d'IUT (ADIUT) depuis 2008, directeur d'un IUT à Toulouse, Jean-François MAZOIN entend rétablir quelques vérités sur des IUT très critiqués depuis un an.

Alors que se profile la fin de la première partie de la procédure Admission-PostBac, retour sur un modèle qui fonctionne encore très bien."

 

Voir l'article en intégralité.

 

A la télévision:          

 

 "Ils ont entre 24 et 26 ans, trois jeunes adultes, trois formations et trois entrées très différentes sur le marché du travail."
 

 

Nicolas DAUSSIN, titulaire d'une Licence Professionnelle dans un IUT: "Avant même d'avoir terminé mes études, j'avais déjà trouvé mon nouvel emploi. Je n'ai pas eu à chercher énormément. J'ai envoyé quelques candidatures et reçu plusieurs propositions (...) à chaque fois en CDI."

 

 Voir le reportage du 26 Février 2013.

 


 

Les IUT :  entrez dans la réalité !

 

 

 

 

 

 

Mot du Président de l'Assemblée des Directeurs d'IUT 

 

Depuis plus de quarante ans, les 113 Instituts Universitaires de Technologie assurent la formation de techniciens supérieurs partout sur le territoire.

 

Guillaume BORDRY

 

Les IUT préparent leurs étudiants à la fois à une insertion

professionnelle immédiate, à Bac+2 ou à Bac+3, et à la poursuite d’études longues, en France ou à l’étranger.
 

Avec des diplômes construits à la fois par des universitaires et par des professionnels, les IUT offrent aux étudiants des connaissances pluridisciplinaires solides et des compétences professionnelles précises pour réussir intelligemment dans l’enseignement supérieur et répondre efficacement aux besoins des entreprises.

Avec l’IUT, vous pouvez intégrer l’université tout en entrant dans la réalité.

 

Guillaume BORDRY, Président de l'ADIUT

 


 

Les Assises de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche
  

 

Dans le cadre de la réflexion nationale lancée par le Ministère à travers les Assises de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, l'ADIUT (Assemblées des Directeurs d'IUT) et les ARIUT (Assemblées Régionales des IUT) portent une réflexion nationale et régionale sur la place des IUT et de la technologie au sein du paysage français de l'enseignement supérieur..

 Les contributions du réseau des IUT aux assises...

 


 

Partenariat ADIUT - AFNOR

 

Enseigner la normalisation et les normes contribue à élargir les compétences des jeunes et à favoriser leur insertion professionnelle.
Pour contribuer à cet objectif, AFNOR a noué des partenariats avec le Ministère de l’Education Nationale, l’Assemblée des directeurs d’IUT et la Conférence des Grandes Ecoles.

 

Diaporama sur le bilan du partenariat ...

Accéder au portail de l'AFNOR ...

 


 

Retrouvez les anciens numéros ...

 


 

Publication d'un ouvrage : le projet personnel et professionnel de l'étudiant

 

Le « Projet Personnel et Professionnel » est apparu dans toutes les specialités de Diplôme Universitaire de Technologie en 2005. Cette introduction généralisée, qui n’a pas d'équivalent au sein de l’enseignement supérieur, est à l’origine du projet de cet ouvrage collectif mobilisant treize auteurs et six Instituts Universitaires de Technologie. Son objectif est de clarifier ce en quoi consiste le « Projet Per­sonnel et Professionnel » ainsi que de questionner ce qu’il produit sur les etudiants, les animateurs, et les institutions le mettant en place.

 

 

Cet ouvrage est à destination non seulement des enseignants et responsables pédagogiques en IUT, mais plus généralement de tous ceux qui s’intéres­sent aux dispositifs et outils de professionnalisation des formations.

Télécharger un extrait ...